Je préfère que vous partiez

winnie quote

Je les vois encore s’amuser ensemble. Même les deux grands font des câlins aux plus petits. Je vois mon grand garçon regarder ton grand garçon avec admiration, mon petit Rémi qui imite ton Caleb et Alice qui fait des sourires à tout ce beau monde et mon cœur se serre.

Dans 16 jours, vous quitterez cette vie pour votre vie comme tu as écrit. Je comprends. Mais ça n’enlève pas tout à fait la douleur. Le déchirement face à ces instants si simples qui rendent la vie si belle. Tous les petits et grands moments partagés ensemble, beaucoup plus nombreux qu’on se l’imagine parfois. Beaucoup plus importants qu’on voudrait le croire aussi. Du moins, c’est comme ça que je les ressens aujourd’hui.

Vous allez tellement me manquer! Tout à coup, j’ai envie de vous dire de rester, même si je sais que c’est peine perdue, que vous devez aller jusqu’au bout. J’ai envie de vous prendre dans mes bras trop intensément, de vous dire que je vous aime trop longtemps. Sans retenue, je serais la trop émotive de la gang, la nostalgique à outrance, la fatigante qui laisse les émotions trébucher sur le moment présent. Non, surtout pas ça. Ne pas compromettre le bonheur de ces derniers instants…

Plein de questions se pointent. Comment sera le après? Est-ce que ma présence sera encore aussi importante pour vous? Est-ce que nos enfants seront encore proches? Est-ce que cette expérience aura réussi à nous souder davantage ou alors creusera-t-elle un fossé entre nous? On aime bien croire que ça tissera des liens plus forts encore, mais en fait rien n’est plus incertain.

On dit qu’une image vaut mille mots, mais je n’en trouve aucune qui exprime le mélange d’émotions qui m’habitent. Voici ce que je ne pourrai jamais vous dire en personne sans d’abord m’effondrer en larmes.

William
Tu as été le premier enfant dans ma vie. Tu m’as donné un petit aperçu de la mère que je serais. Je t’ai aimé dès le premier regard et ça a toujours augmenté depuis. Je suis fière de notre relation, de la confiance que tu me portes, des câlins que tu me fais encore, ils me manqueront énormément. Tu feras face à beaucoup de petits défis cette année et à de grandes aventures aussi. Je sais que tu penseras souvent à tes amis et à ta vie ici. Rappelle-toi que tes parents t’offrent une occasion de vivre différemment et intensément: de voir, de toucher, de goûter, d’apprendre. Avec ta grande sensibilité, tu comprendras vite que c’est un cadeau beaucoup plus grand que n’importe quelle médaille de soccer. Tous tes “marraine” vont me manquer, surtout quand ils sont suivis par ta hâte de me raconter un match, une activité, une réussite. Merci d’avoir partagé tous ces moments avec moi. Surtout, continue de le faire. Je serai toujours là pour toi.

Mikael
Beau-frère dans cette vie, frère d’âme dans une autre, c’est évident. Nous avons une façon très similaire d’apprendre et même si nous avons eu une enfance totalement différente, nous partageons beaucoup de valeurs en commun. Tu m’as vue grandir. Je t’ai vu réaliser objectif après objectif, avec travail acharné. Tu as été et tu seras toujours une inspiration à beaucoup de niveaux. Merci d’avoir accepté le petit chaperon qui venait avec ma sœur et de l’avoir aimé autant, finalement! Ton humour et ta franchise font partie de mon équilibre et notre camaraderie va assurément se transformer en un vide pour moi. Un jour, tu m’as dit que j’étais beaucoup plus qu’une belle-sœur, que j’étais aussi une vraie amie. Sache que c’est réciproque et que je jouerai pour toi ce rôle aussi longtemps que la vie nous le permettra. Ce voyage était écrit dans le ciel pour toi, vis-le à fond, je sais que tu en seras capable.

Amy
Ma belle Amy. Si forte et si fragile à la fois. Le physique de maman, le caractère de papa à beaucoup d’égards. Tu as été une enfant adorable et tu deviens une grande fille pleine d’assurance et si intelligente! J’adore que tu t’assoies avec les adultes pour parler, j’espère que tu réussiras à le faire en voyage aussi. Tu apprendras tellement en écoutant les autres! Ta répartie et ta vivacité m’impressionnent. Toi aussi, je t’ai tout de suite aimée. Même s’ils n’ont pas toujours été aussi nombreux que je l’aurais souhaité, j’ai toujours tellement apprécié nos moments de filles. Merci de m’avoir laissé te coiffer même quand tu n’en avais pas trop envie! Tu as aussi joué un rôle très important pour Maxime. Tu as fait en sorte qu’il fasse réellement partie de la famille. Merci de m’avoir prise comme marraine d’adoption, tu occuperas toujours une grande place dans mon cœur et tu pourras toujours compter sur moi.

Caleb
Tu es encore trop petit pour comprendre, mais je regrette de n’avoir pu passer autant de temps avec toi qu’avec ton frère et ta sœur. Tu es arrivé au moment où je suis devenue maman… ce qui m’a rendu la tâche plus complexe pour apprendre à te connaître réellement. Quand même, c’est grâce à toi que ma sœur et moi avons pu partager une grossesse et vivre plusieurs choses similaires en même temps. Tu es aussi rapidement devenu le meilleur ami de Xavier. Tu lui manqueras énormément. Tu ne le sais peut-être pas non plus, mais tu es un modèle pour Rémi et notre clown préféré à Maxime et moi! Tu as un charme fou et je sais que tu le mettras à profit aux quatre coins des Amériques. Pense quand même à donner des nouvelles, sinon ton petit minois manquera à nos vies… et il aura beaucoup trop changé aussi!

Josée
Ma sœur, ma plus grande et fidèle amie. La personne qui a toujours été à mes côtés, ou presque! Te voir partir me donne le vertige. Je sais que c’est irrationnel, mais j’ai peur de te perdre… tout en sachant qu’on fera tout pour que ça n’arrive pas. J’ai envie de partager chacun de ces instants de découvertes avec toi et ça me tue de savoir que je serai aussi loin pour le faire. Quelle grande aventure, à ton image! C’est ton côté romantique, je pense. J’anticipe déjà ces jours où il n’y aura que toi qui pourrais comprendre, que toi à qui je voudrais parler et que ce ne sera pas possible. Ce sera très intense pour toi, ce le sera aussi pour moi, différemment. Je serai un peu au dépourvu par bouts sans toi, mais je me plais à penser que nos chemins en apparence différents mèneront encore et toujours dans la même direction. J’aime imaginer que tes pas seront aux côtés des miens, comme quand j’étais petite et que tu me prenais la main. Bien sûr, nous avons chacune nos vies maintenant et nous sommes beaucoup plus indépendantes qu’avant, mais mon coeur sera toujours lié au tien, et le tien au mien. J’espère que ce voyage te permettra de t’épanouir réellement et qu’il t’apportera la richesse que tu souhaites. Je serai la première ravie de te savoir bien et heureuse.

Dernière chose, je vous aime, tous et chacun! Je m’arrangerai pour être aux premières loges de ce périple, je me réjouirai avec vous et je pleurerai peut-être un peu aussi! Comprenez bien que je comprends, que je ne vous en veux pas, que j’admire votre détermination et que je m’inspirerai de vous! Vous êtes la famille que la vie m’a offerte, mais les amis que j’ai choisis. C’est pour ça que j’aimerais vous dire de rester, mais que je préfère encore plus vous voir partir… pour mieux revenir. Et surtout, parce que ça ne ferait pas aussi mal si on ne s’aimait pas autant.

 

Source de l’image

Published by

Véro

Femme dans la jeune trentaine, je suis aussi une heureuse épouse et mère de deux garçons. Riche d'une décennie en communication et marketing et de mon histoire aussi simple que rocambolesque, je partage avec vous mes humeurs du moment.

4 thoughts on “Je préfère que vous partiez”

  1. Très chère nièce !

    Quel beau témoignage que ce texte à ces personnes importantes que tu aimes tant et qui nous quittent pour ce merveilleux périple. Je sais à quel point ils te manqueront mais je suis certain qu’à leur retour vous vous aimerez encore plus !!!

    Profitez de ces derniers jours de proximité physique mais soyez assurés que votre proximité du coeur sera source de grand bonheur pendant la prochaine année !!!

    Avec affection,
    Oncle Guy
    xx xx

    1. Merci beaucoup pour ce commentaire mon oncle! 🙂 Je l’ai lu avec des petits yeux mouillés… Une partie de moi sait que tu as raison. Nous aurons besoin les uns des autres même si c’est à distance.

      Ninique xx

      1. Ma soeur que j’aime tant ! Nous entamons notre 4 e semaine de voyage et je relie a nouveau ton magnifique texte ! Je suis emue et le coeur tellement gros, c’est si beau ! Ca me faitbdu bien de te lire, ici chez ton amie, tu me manques et je pense a toi! Merci d’etre la, je t’aime

        1. Je l’ai relu aussi ce matin. Petit pincement. Pour moi aussi, de te savoir chez mon amie a été difficile. Comme si t’étais si proche et si loin à la fois… Tu me manques tous les jours, mais c’est avec le sourire que je vous imagine. Je t’aime

Comments are closed.