Chaque moment est une leçon ou un cadeau

mother and baby

Vous m’avez dit toutes sortes de choses sur la maternité, le rôle de parent, les enfants. Vous m’avez dit que c’était beau, le plus beau. Vous m’avez dit, parents et amis, que je n’aurais plus de vie, que j’étais aussi bien d’attacher ma tuque! Maintenant que je partage un peu vos souliers, je comprends vos états d’âme extrémistes. Depuis deux semaines, les extrêmes, ça me connait!

Reste que, la réalité n’est ni rose, ni noire. Elle est parfois rose, parfois noire, parfois grise… ou mauve! C’est ressentir le bonheur jusque dans ses os une seconde, puis vouloir tous les donner en adoption la minute d’après! 😛 C’est se dire “Go, on s’en va patiner” pour se changer les idées… et être encore à la maison deux heures plus tard à essuyer une dixième régurgitations parmi les cris de terrible two qui durent depuis 40 minutes et le chiaulage du f***ing four qui veut pas s’habiller.

Pourtant, la parentalité, rendu à trois, on connait ça un peu quand même! J’oserais même dire que ça nous va bien, à Monsieur mon Mari et moi. C’est un rôle qu’on aime, qui n’a jamais été une corvée. N’empêche qu’on erre dans la maison un peu comme des zombies entre 22 h et 6 h le lendemain. Pas de panique, on s’y attendait! On sait qu’un nouveau-né, ça apporte dans sa valise des heures de sommeil en moins, des crises des plus vieux, des sautes d’humeur de mère, de l’impatience de père. Bref, un beau chaos, un désordre savamment étudié qui nous plonge dans une gamme d’émotions fortes!

En parallèle, on a aussi droit à la généreuse poitrine galbée gratuite 😉 , aux câlins attendrissants des deux grands frères pour la petite dernière, aux sourires d’une poulette coquette qu’on aime chaque jour un peu plus, aux rares dodos collés qu’on déguste autant que les premières gorgées de vin depuis des mois (ENFIN)!

Être parents, c’est nager au milieu de toutes ces vagues. C’est plonger un instant et se sortir la tête de l’eau en souriant tout juste après. C’est avoir le visage tordu de colère par le cadet qui ne dort toujours pas à 23 h un dimanche soir, mais avoir quand même le cœur attendri par ses “maman” répétitifs. C’est être un peu sado-maso sur les bords, c’est apprécier une vie qui ressemble à tout et rien pour les autres.

C’est ressentir la douleur jusqu’au fond de ses entrailles en accouchant pour tomber en amour devant un être qu’on ne connait même pas encore. Un amour inconditionnel, fort, puissant. Un amour qui donne le vertige et qui réconforte tout à la fois. Un amour qui se passe de mots, mais qui en réclame chaque fois que deux paires de yeux plongent l’une dans l’autre.

Au fil du temps, on découvre cette petite personne avec sa propre personnalité. C’est voir grandir, évoluer et s’émerveiller. C’est reconnaître certains défauts qu’on se serait passé de transmettre, c’est apprécier les qualités qu’on a su conserver une génération de plus! 😉 On essaie de guider sans manuel, on tombe, on se relève et on réapprend à marcher, aux côtés de chaque enfant et ses propres défis. C’est tranquillement les jeter hors du nid à coups de “t’es capable”, “vas-y”, “je suis fière de toi” et surtout, surtout, autant de “je t’aime” que de “maman” répétés un soir où on voudrait tellement dormir!

Je vous dirai donc que la maternité, le rôle de parent, les enfants, ce n’est pas facile, mais c’est beau! Je vous dirai que vous aurez une vie, différente et bien remplie. Je vous dirai que parfois votre tuque sera attachée avec de la broche, parfois elle sera bien lousse et confortable. Je vous dirai que les extrêmes durent un temps et qu’ils sont toujours suivis de moments plus tendres. Je vous dirai que je ne regrette rien, que je recommencerais tout. Je vous dirai que chaque moment est une leçon ou un cadeau… et que les leçons deviennent des cadeaux avec le temps.

 

Source de l’image

Published by

Véro

Femme dans la jeune trentaine, je suis aussi une heureuse épouse et mère de deux garçons. Riche d'une décennie en communication et marketing et de mon histoire aussi simple que rocambolesque, je partage avec vous mes humeurs du moment.

One thought on “Chaque moment est une leçon ou un cadeau”

  1. Beau texte ma soeur sur les joies de la parentalité 🙂
    Hé oui ! Tout ce qui est merveilleux, magnifique, extraordinaire révèlent souvent ce qui est le plus difficile et ardu. Même s’ils viennent nous chercher les tripes, on les adore nos petits trésors ! Ils nous permettent d’évoluer, de devenir la meilleure version de nous-même (ou la pire ;)) Les enfants c’est la vie, le plus beau des cadeaux !

Comments are closed.