Fille 2.0

IMG_2551

Pour la première fois en plus d’un an, j’ai couru 30 minutes en continu hier soir, tard. Youpi! D’ordinaire, je n’aime pas courir le soir. C’est pourtant ma température préférée. Mais je l’avoue, j’ai peur. Suis-je paranoïaque? Peut-être un peu. Peut-être aussi que les 4-5 fois où je me suis fait suivre dans ma vie y sont pour quelque chose.

Je cours et, malgré l’effort, c’est plus fort que moi. Je repère les maisons avec des lumières et celles des voisins que je connais un peu. Je regarde chaque personne dans la rue et m’en fais une description mentale, au cas où. Ok, ici Alice, je suis un peu paranoïaque.

N’empêche, pas mal certaine que Monsieur mon Mari, ne se sent pas comme une proie quand il court le soir. Ça m’enrage!! Pourquoi, encore aujourd’hui, dans un quartier résidentiel tranquille, une femme se sent comme ça? Parce que depuis toujours, on nous a répété, autant aux filles qu’aux garçons, qu’une fille c’est pas pareil. Une fille doit faire attention.

C’est pour ça que je ne te couverai pas plus que tes frères. Je veux que tu sois forte, confiante et indépendante. Parce que tu sais, petite Alice, on peut botter des fesses même si on porte des jupes! Et même si tout le monde assume que je suis donc contente d’être heureuse d’avoir une fille (svp, revenez-en!), je n’ai pas l’intention de faire de toi une petite princesse. Fait que, go, on détruit des préjugés!

“Oh, elle est délicate, une future ballerine!”
J’aimerais que tu n’aies pas peur d’être qui tu es, j’aimerais que tu t’épanouisses comme tu le désires. Pour moi, une joueuse de basket ou une karaté kid, c’est aussi beau qu’une ballerine ou une gymnaste… avec ou sans vernis sur tes petits ongles!

“Attends quand les p’tits gars vont courir après”
Comme si toutes les filles étaient vulnérables! La vulnérabilité n’a pas de genre… Je ne veux pas que tu te sentes intimidée par les garçons et les hommes. Je veux que tu te respectes et que tu crois en toi assez fort pour inspirer les autres à en faire autant.

“Une fille, c’est plus fragile”
Tellement pas! Ce sont les femmes qui portent les enfants et qui les mettent au monde. Tout le monde s’entend pour dire que c’est une des douleurs les plus intenses qui soit! Si on est capable de supporter ça, on est capable de beaucoup, crois-moi! C’est pour ça que, fille ou pas, je ne te traiterai pas différemment. Je ne te dirai jamais que tu n’es pas assez forte ou que les filles ne font pas ci ou ça. Mes bras te seront toujours ouverts, mais je ne te mettrai jamais dans la ouate!

“Tu vas enfin pouvoir acheter du rose”
De quessé? Je porte rarement du rose, mais je ne pense pas avoir l’air d’un homme pour autant! S’il y a une chose qui est certaine, c’est que tu ne seras pas obligée d’aimer le rose ou le mauve. Le rouge, le bleu et le vert te vont trop bien pour qu’on s’en passe! 😉

“Elle va pouvoir catiner”
D’un point de vue totalement éducatif, les jeux de rôles de toutes sortes sont essentiels au développement. Donc, oui, tu catineras si tu le veux bien… tout comme tes frères jouent avec un bébé habillé en rose de temps en temps! Mais je te laisserai aussi découvrir les autos, les pompiers et les ninjas! De toute façon, tu n’auras pas trop le choix avec les deux pump it up qui te précèdent!

En fait, je ne veux pas que le fait d’être une fille t’oblige à faire ou ne pas faire quelque chose. L’égalité des sexes, ça commence à la maison. À mesure que le temps avance, nous découvrirons ta petite personnalité, ton unicité et j’ai bien l’intention de répondre à tes besoins uniques aussi.

Mais si je te mets dans la tête que tu dois faire attention parce que t’es une fille, ça ne fait que prolonger les préjugés une génération de plus! J’en ai ras-le-bol de ce discours! Ma belle poulette, tu dois faire attention parfois parce que des malades ça existe. C’est pas ta faute… Tu dois faire attention parce qu’il y a encore des gens qui pensent que les filles sont plus fragiles et qu’elles ne sont pas capables de faire certaines choses. Tu dois faire attention parce qu’il y a encore des hommes qui regardent les filles de haut… et des filles qui baissent la tête.

Ma fille, deviens coiffeuse ou designer de mode si tu veux, mais je t’aurai quand même appris à tondre le gazon et monter des meubles! Sois one of the boys si ça te plait, mais tu sauras quand même cuisiner et apprécier la nature. Je te laisserai jouer dans la terre en robe de dentelle s’il le faut, mais je te promets de t’aider à devenir la version la plus solide et la plus vraie de toi! Comme ça, peut-être tu iras courir à 10 h le soir sans avoir peur un jour…

 

P.S. T’inquiètes, tes frères ne partiront pas de la maison sans avoir fait le gazon et une sauce à spaghetti eux aussi! Je suis partie de loin avec ton père, je ferai pas le même coup à d’autres!! 😉

Published by

Véro

Femme dans la jeune trentaine, je suis aussi une heureuse épouse et mère de deux garçons. Riche d'une décennie en communication et marketing et de mon histoire aussi simple que rocambolesque, je partage avec vous mes humeurs du moment.

4 thoughts on “Fille 2.0”

  1. Magnifique photo de petite Alice !
    Non, tu n’es pas paranoïaque, tu es prudente.. en tout cas, moi aussi j’ai peur de marcher seule le soir, même à 58 ans !
    Quelle belle philosophie tu enseignes à ta fille… tout à fait d’accord avec toi ! Petite, tu aimais porter des vêtements bleus et même tes petits souliers bleus, sans oublier les tirs au poignet avec ton père et les garçons de ton âge (tu voulais tous les battre) et ton intérêt pour les outils et les travaux manuels, ce qui ne m’a jamais inquiété et qui n’a pas changé d’ailleurs… tu as toujours été tout aussi féminine et regarde la femme admirable que tu es devenue, quel bel exemple pour ta petite !
    Petit Alice, tu as une maman merveilleuse qui sera toujours là pour t’aider à devenir la version la plus solide et la plus vraie de toi, mais également ta grand-maman qui t’adore !! xx xx

    1. 🙂 Merci pour ce beau message qui me touche énormément! Je me reconnais bien dans ces souvenirs et je suis émue de savoir l’image que tu as de moi maintenant. J’espère en être toujours à la hauteur.
      J’apprécie beaucoup que tu prennes le temps de me lire et de commenter.
      Je t’aime xx

  2. Vive la bouette en robe de dentelle bleue!! je te suis tellement là dedans! abattre les préjugées ça commence à la maison c’est vrai. expliquer à ma fille que le prince charmant viendra la sauver et qu’elle pourra afin être heureuse en élevant ses 45 enfants no way! Ma fille je lui apprendrai à faire ce qui lui plait dans la vie et être autonome. Un homme c’est un partenaire de vie pas un pourvoyeur. Merci du texte! xx

Comments are closed.