C’est beau un méli-mélo!

meli-melo

J’ai été plutôt silencieuse dernièrement. Des idées, j’en ai. En fait, j’ai la tête pleine et le cœur qui déborde. J’aime écrire parce que j’ai réfléchi. J’aime prendre un sujet et l’analyser de façon totalement subjective, avec mes impressions, mes perceptions, mes émotions. Mais là, il y en a trop et tout décortiquer me demanderait cent ans! Oui, j’ai aussi un peu le sens de l’exagération… 😉 Cela étant dit, bienvenue dans mon méli-mélo, mon ramassis d’émotions, mon trop-plein qu’il faut que je vous garoche avant qu’il me consume en entier! Parce que tsé, des méli-mélos c’est beau, mais faut pas trop en manger…

C’est le 4 juin. Une date que j’attendais depuis un moment. Aujourd’hui, un ami cher recevait des résultats à la suite d’ennuis de santé. Résultats partiels, d’autres tests à venir, mais somme toute des nouvelles encourageantes. Soulagement. Espoir. Amour. Merci la vie!

C’est aussi aujourd’hui que ma sœur ferme officiellement sa garderie. Je suis fière de toi. Ces deux années ont été difficiles, je sais. Je suis quand même contente que tu les aies vécues. Elles ont confirmé plusieurs choses pour toi et je sais que tu fonceras maintenant vers la vie qui t’est vraiment destinée.

La fille de Marc Hervieux s’est fait rasé la tête pour Leucan. Chapeau, fille! T’es forte, courageuse, belle. Ça m’émeut beaucoup, des enfants comme toi. Je sais que tu n’es pas la seule.

J’ai décidé que je n’irais pas chez l’ORL pour faire recoller les oreilles de Xavier. On est qui, nous, pour lui dire que ses oreilles ont besoin d’être réparées? Il est beau comme un cœur cet enfant et je le sens plein de confiance et de maturité. Tout le monde l’aime, sans exception. Et, il m’en a parlé de ses oreilles. Il les trouve belles. Fin de la discussion! Maman est tellement fière de toi mon grand garçon. Une belle vieille âme dans un petit corps solide.

À la personne qui a laissé sous-entendre que “je l’avais eu facile”. Un jour, peut-être, je te raconterai ma vie. Avec ce qu’elle a de plus beau et de plus laid. Avec les blessures et les épreuves que j’ai choisi de laisser derrière. Avancer avec le sourire et construire sur ce qu’on a de mieux, c’est en fait, bien plus difficile que de passer sa vie à s’apitoyer sur son sort. Si, comme moi, tu écoutais un peu les gens autour, tu te rendrais compte que des vies faciles, y’en n’a pas à la tonne. La résilience, par contre, elle est partout. C’est bien plus beau.

Je déclare les mises en retrait pour le cadet de 15  mois officiellement commencées! Ça promet. Petit Rémi grandit, s’affirme, crie, pioche et apprend la méthode du bacon avec brio! Comprends que je n’ai pas le choix de te montrer ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas. Mais je sais que ton affirmation boiteuse d’aujourd’hui te donnera une belle force de caractère demain. J’en suis déjà très fière.

Maman. Ça fait longtemps qu’on te le dit. Prends soin de toi. Tu as beaucoup donné, maintenant il faut que tu penses à toi. La priorité devrait toujours être sois-même. Pas par égoïsme. Parce que c’est la seule façon d’être vraiment là pour les autres.

Dernièrement, j’ai beaucoup d’amis ou de connaissances qui se sont impliqués dans des organismes ou qui ont amassé des dons pour des fondations. Je ne sais pas pourquoi il me semble que vous êtes plus nombreux que jamais, mais sachez que vous me redonnez espoir en notre société. On entend souvent parler des jeunes à tort et à travers. Il n’y a pas si longtemps, ces jeunes-là, c’était nous. Je nous regarde, ma génération, avec nos projets grandioses, nos familles en construction, nos choix de carrière différents, notre envie d’être plus vert, plus solidaire, plus en santé, plus généreux. Je suis peut-être juste vraiment bien entourée, mais je suis fière de nous! J’espère que nous sommes en train de semer quelque chose de nouveau, de beau et de bon pour les futures générations.

Yogourt glacé aux petits morceaux de brownies 70% cacao (vous avez été avertis, c’est un méli-mélo!). Juste assez santé, juste assez gourmand. Plus décadent que le yogourt, moins coupable que la crème glacée. Tu es sans aucun doute la découverte de l’été! Merci à la personne qui t’a inventé!

Tsé, les mères au cours de piscine du vendredi. Quand est-ce que votre téléphone vous a suffisamment bouffé le cerveau pour que vous pensiez que c’est correct de passer le cours à texter plutôt que de vous occuper de votre petite de 3-4 ans qui n’écoute pas la “prof” de 15-16 ans qui essaie de montrer à TON enfant à nager? Sérieusement? C’est pas une halte-garderie. Fais ta job de mère ou reste chez vous!

Même chose pour le gars, au dépanneur, qui finit ses textos avant de répondre aux clients. Je sais qu’on a une quinzaine d’années de différence et que tu me vois sûrement comme une matante. Mais moi, quand je faisais ta job, les clients, c’était important. Moi aussi, j’avais une vie. Je souriais pareil, je m’informais, je connaissais le nom des réguliers. Si t’aimes pas ça le monde, travailles pas derrière une caisse. Et la journée où tu vas perdre ton travail parce qu’il n’y aura pas assez de monde dans le dépanneur, j’espère sérieusement que tu te demanderas pas pourquoi…

À l’homme qui partage ma vie. Merci pour le fou rire de l’ovni. Je me marre encore chaque fois que j’y pense. Merci pour tes chorégraphies… quand je chante debout sur la chaise. Merci pour tous ces moments où on se dit: “une chance que personne nous voit”. Merci de toujours prendre le relais quand j’en ai besoin. Chaque matin, je me réveille avec une petite déception quand je réalise que tu es déjà parti. Je te dis peut-être trop souvent que tu m’énerves, mais je ne te dirai jamais assez que je t’aime.

On a terminé la journée au soccer. Je ne suis pas une “maman soccer”. Du moins, pas encore. Mais mon beau grand filleul de bientôt 10 ans pratique ce sport depuis presque 7 ans déjà. Quand je t’ai vu ce soir, grand, fort, athlétique. Quand j’ai vu tes coups de pied précis, tes passes bien exécutées. Quand j’ai vu l’effort, la concentration, le travail d’équipe. J’ai soudainement réalisé tout le chemin qu’on a parcouru depuis ton arrivée dans nos vies. Te voir grandir a été l’un des plus cadeaux que la vie m’ait donnée. J’ai encore une place aux premières loges de ta vie. Reconnaissance. Bonheur. La famille, y’a rien de plus beau.

 

Crédit photo via Pinterest

Published by

Véro

Femme dans la jeune trentaine, je suis aussi une heureuse épouse et mère de deux garçons. Riche d'une décennie en communication et marketing et de mon histoire aussi simple que rocambolesque, je partage avec vous mes humeurs du moment.