Femme avec un grand F et son corps avec un grand P

Ce texte a originalement été publié sur mon compte Facebook personnel le 7 juin 2014.

IMG_2166

J’avais le goût de réchauffé ce matin. Des fois, un restant au micro-ondes, c’est ce qu’il y a de meilleur. 😉 On a beaucoup parlé de la femme et de son corps dernièrement. La femme avec un grand F et son corps avec un grand P (oui, pour Photoshop). La journée sans maquillage, la controverse du magazine Summum et tout plein de petites madames, des nobody comme moi, qui s’expriment sur un sujet vieux de plusieurs siècles.

Plusieurs ont crié au scandale en voyant la pub de Summum (Oui, nos photos sont retouchées parce qu’on voit trop de vergetures et de cellulite dans une journée). J’ai dû avaler un grand verre d’eau pour faire passer cette phrase digne de trois grosses pilules Buckley prises en même temps. C’est gros, pis ça fesse fort. C’est sûr que la petite madame que je suis, avec ma cellulite aux fesses et aux cuisses, mes vergetures au ventre et aux hanches l’a pas trouvée super drôle.

D’un autre côté, soyons honnête, le principal concerné n’a pas l’air de trop s’en plaindre. Chaque jour, il me dit que je suis belle. Je suis peut-être crédule, mais j’ai envie de penser qu’il est sincère. Vous allez peut-être me dire que je suis la seule princesse à avoir trouver son prince et que je suis foutrement chanceuse d’avoir trouvé un mari pour qui la cellulite et les vergetures n’ont pas d’incidence sur son amour et son désir.

Mais la vérité, c’est que la majorité des hommes s’en foutent. Quand un homme nous attire, on regarde ce qu’on trouve beau: ses yeux, ses fesses, sa bouche, ses mains, peu importe. Grosse nouvelle, c’est pareil pour les hommes! 😉 Si toi, femme, tu attires le regard d’un homme, c’est que toi, femme, t’as quelque chose qui l’intéresse! Le reste, c’est de la chimie. Rien de bien compliqué, juste une réaction physique créée par notre cerveau.

En tout cas je sais pas pour toi, mais moi une fois qu’on est nu, je m’en fous du petit bouton sur une fesse, d’un poil de trop qui me pique un peu ou de la bédaine un peu molle. Parce que, ouais, soyons honnête, c’est pas vraiment ça qui m’intéresse!! Alors, Femme avec un grand F, cesse ton hypocrisie, les hommes sont pareils! Pis ceux qui cherchent la perfection, laisse-les passer leur chemin, tout simplement.

Ok, je l’avoue, j’ai encore de la difficulté à accepter mon statut de tatouée par la vie. Parce que, bin oui, j’en voulais pas de tatou moi. Pis parce que oui, j’en avais pas de vergetures avant mes deux grossesses et que je vivais bien avec le peu de cellulite que mes courbes de femmes m’avaient donnée. Je suis la première à le dire, avoir des enfants, c’est sacrifier son corps. Mais mon désir de petits chérubins était plus fort que l’envie de garder mon corps de jeunesse. Et, disons-le, on ne connait pas l’ampleur du sacrifice tant qu’on n’est pas en plein dedans.

Sauf que, sincèrement, arrêtons de mettre le blâme sur les hommes, les magazines, les méchantes chirurgies esthétiques ou les hypocrites entreprises de cosmétiques… Si les meilleurs artisans de l’image de la Femme avec un grand F étaient justement les femmes? Si nous arrêtions de se cacher derrière “la société d’aujourd’hui” et que nous devenions des vraies femmes? Des femmes fortes, confiantes, sexy? Des femmes qui n’ont pas peur de leurs courbes et qui savent les mettre en valeur. Des femmes qui se trouvent belles pas malgré, mais plutôt avec leurs défauts?

Nous, les femmes, enseignons la beauté à la future génération par l’exemple. Le premier étant leur maman. Aimons notre corps et disons-le! Ok, ma montée de lait (pour le peu qu’il m’en reste) m’est aussi auto-dédiée. J’ai du chemin à faire moi-même, mais je promets que je vais y travailler bien fort. Ça ne veut pas dire de me laisser aller. Ça veut juste dire d’être bien.

Plus qu’on est bien, plus que le grand P va prendre son trou…

Ce matin, encore en pyjama, les cheveux décoiffés et les cernes en-dessous des yeux, je lève mon café à tous ces hommes plus nombreux qu’on le pense, qui aiment la femme avec un grand F telle qu’elle est. Merci, je t’aime, toi, homme! 😉

 

Et parce qu’il faut bien commencer quelque part, j’ai “osé” mettre une photo de moi avec quelques kilos en trop, habillée, coiffée et pas maquillée comme la maman qui joue dehors… Mais d’abord parce qu’elle a été prise par mon fils de trois ans, fier et admiratif de sa mère. Dans ses yeux, je me sens toujours belle!

Véro

Femme dans la jeune trentaine, je suis aussi une heureuse épouse et mère de deux garçons. Riche d'une décennie en communication et marketing et de mon histoire aussi simple que rocambolesque, je partage avec vous mes humeurs du moment.

1 commentaire

Sandra

about 3 years ago

Je suis bien d'accord avec toi! C'est parfois difficile de ce trouver belle à chaque jours, mais soyons fière de qui nous sommes. Se donner un petit compliment devant le miroir, se dire que nous ne sommes peut-être pas parfaite, mais la perfection à la longue ça serait plate en maudine!

Reply

Laissez un commentaire

Soyez courtois, merci!
Votre courriel ne sera pas divulgué et les champs requis sont indiqués