À mon amie sans enfant

Ce texte a originalement été publié sur mon compte Facebook personnel le 28 avril 2014.

 

Parce qu’être maman, c’est parfois être une amie médiocre, voici la liste de mes excuses!

1. Je m’excuse à l’avance pour toutes les conversations interrompues par des cris, des pleurs, du lait sur le sofa (ou dans mes cheveux) ou, encore plus inquiétant, l’absence de bruit

2. Je m’excuse si toute proposition de se voir sans enfant à moins d’une semaine d’avis sera fort probablement déclinée

3. Je m’excuse pour mes sujets de conversations limités en-dehors du domaine de l’enfance

4. Non, je ne suis plus une référence pour suggérer des endroits branchés…

5. Je m’excuse pour mon enthousiasme à aller magasiner à la pharmacie

6. Je m’excuse pour les cheveux ramassés dans un moton à la va-vite et les cernes que je n’ai pas eu le temps de cacher

7. Je m’excuse pour mes vêtements un peu trop petits ou un peu trop grands ou un peu trop vieux… Regarde mes enfants, tu y retrouveras mon goût vestimentaire! 😉

8. Je m’excuse si je prends plus souvent le parti de tes parents dans vos conflits!

9. Je m’excuse si j’ai beaucoup trop d’empathie pour la maman incrédule du petit qui pète une crise à la table d’à côté au resto…

10. Je m’excuse si je souris quand tu me dis que tu manques de temps

11. Je m’excuse pour mon manque de compassion lorsque tu es fatiguée par une soirée un peu débauchée…

12. Je m’excuse si je n’ai pas toujours les moyens de t’accompagner à un spectacle, un resto chic ou une séance de magasinage

13. Je m’excuse de parfois envier ton corps sans vergetures et sans cellulite

14. Je m’excuse de ne pas être plus présente ou d’oublier ton anniversaire

15. Je m’excuse pour tous les détails que tu ne voulais peut-être pas savoir sur la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement…

Mais je ne m’excuserai jamais d’avoir des enfants, de les aimer autant et d’en faire ma priorité. Saches que tu es toujours importante pour moi, saches que j’ai besoin que tu restes à mes côtés, même de loin. Saches que tu me fais du bien. Surtout, saches que je n’ai pas oublié notre amitié et que, enfants ou pas, je serai toujours là pour toi!

Published by

Véro

Femme dans la jeune trentaine, je suis aussi une heureuse épouse et mère de deux garçons. Riche d'une décennie en communication et marketing et de mon histoire aussi simple que rocambolesque, je partage avec vous mes humeurs du moment.

One thought on “À mon amie sans enfant”

Comments are closed.