Maman et papa font l’amour

Comment je te dirais bin ça…  J’aime ça, faire l’amour. J’aime ça aussi quand c’est un peu plus primaire. J’aime ça, le sentiment de bien-être après. Comme quand on revient de s’entraîner. Ça m’arrive souvent de te regarder, d’avoir envie de te dire: “Viens donc ici minute, qu’on se colle un peu”. Tsé, comme avant. Bin, avant les enfants j’veux dire.

Parce que maintenant, j’ai souvent envie de te le dire, mais je le dis pas souvent. Parce que je laisse mon évachage sur le divan tuer mon envie d’amour. Parce que tu te lèves tôt. Parce que je dois m’occuper des enfants dans quelques heures à peine. Parce qu’il faut faire du lavage ou juste parce qu’on a envie d’être seul ensemble. C’est pas compliqué, des parce que, j’en ai un char pis une remorque!

Je sais pas pourquoi, non plus, je suis devenue plus gênée. On se parle plus de sexe comme avant. On fait l’amour les lumières fermées. J’ai longtemps pensé que mon corps marqué par les grossesses me rendait moins à l’aise. C’est de la foutaise! Je m’en fous bien des vergetures et des petits bourrelets quand on se retrouve! Ma supposée gêne dure 3 secondes et quart!

On n’est pas pire que les autres non plus. En fait, on se console souvent quand on se compare. On “le fait” quand même assez souvent, pareil. Mais juste pas comme avant. Et c’est pas un manque d’amour ou de désir. Oh non! Je dirais qu’on s’aime encore plus! Je le vois, je le sens.

Fait que, c’est quoi debord?

Je pense qu’on est bien, dans notre maison remplie de petites vies. Je pense qu’on aime s’ennuyer un peu et se retrouver après. Je sais maintenant qu’on peut faire l’amour en partageant un café ou en ayant une discussion sur le sens de la vie pour nous. On a donné, avec le temps et trois enfants, un sens beaucoup plus large à l’union entre deux personnes. L’intimité, ce n’est pas associé seulement au physique. C’est les regards qu’on échange, tes bras qui m’enlacent chaque soir et ma hâte de te parler quand j’entends la porte d’entrée. C’est les trois petites vies qu’on a créées en laissant la tienne et la mienne s’emmêler.

J’ai quand même envie qu’on retrouve notre spontanéité. J’ai envie qu’on se donne autant de plaisir qu’on s’aime. J’ai envie qu’on rouvre les lumières et qu’on rebaptise la maison. J’ai envie qu’on se parte un film sans l’écouter. J’ai envie qu’on aille se coucher plus tôt. J’ai envie que le vin nous allume au lieu de nous endormir. J’ai envie de toi. De toi avec moi.

À partir de maintenant, fuck off! Maman et papa font l’amour! On va changer les parce que en pourquoi pas! Tuons les excuses et vivons la passion! Je vais te frencher comme une ado et te laisser me pogner une fesse en plein milieu du souper. Je vais écouter moins de télé et me coller.

Désolée les enfants, maman et papa s’aiment trop!

Dans le fond, n’est-ce pas là le plus bel exemple qu’on peut leur donner? Des parents qui s’aiment assez pour se désirer encore, année après année. Une maman et un papa qui s’unissent avec respect et passion. Avec tendresse et désir. Une union saine et belle qui traverse les années. Ça te tente-tu?

Véro

Femme dans la jeune trentaine, je suis aussi une heureuse épouse et mère de deux garçons. Riche d'une décennie en communication et marketing et de mon histoire aussi simple que rocambolesque, je partage avec vous mes humeurs du moment.

1 commentaire

Diane Soucy

about 5 months ago

Wow... quel texte !! Quel cran, quelle franchise ... je t'admire ! Écrire librement et aussi "simplement" sur un tel sujet... et bien bravo ! Vous m'épatez tous les deux, vous formez tellement un beau couple... vous devez faire bien des jaloux autour de vous !!! En tout cas, moi, c'est un grand bonheur que je ressens en vous voyant si heureux ! Je me considérais chanceuse, Véronique, de t'avoir pour fille et je suis doublement chanceuse d'avoir Maxime pour gendre !! Quelle belle complicité, je suis très fière de vous deux !! Avec tout mon amour !

Reply

Laissez un commentaire

Soyez courtois, merci!
Votre courriel ne sera pas divulgué et les champs requis sont indiqués