Perdre l’envie d’être mère

Il y a quelques semaines, nos regards se sont croisés, puis nos yeux se sont accrochés les uns aux autres. Quelques secondes de silence intenses durant lesquelles j’ai compris. Je t’ai souris et du haut de ta vieille âme de 17 mois, tu m’as donné un bisou sur la bouche. Durant cet instant de communion, de ce profond amour, j’ai réalisé en une seconde que je t’en avais voulu, inconsciemment. Et aussi que je venais de tout te pardonner.

Ma coquinette, j’ai trouvé ça vraiment difficile, les presque 16 mois où t’as pas vraiment dormi la nuit. C’était pas ta faute. C’est moi qui étais déjà fatiguée. C’est moi qui ai manqué de patience et aussi d’un peu de douceur par moments. Merci de me les avoir redonnées avec tous tes câlins.

Mon petit bébé frisette, je t’ai donné des milliers de baisers depuis ta naissance, mais j’ai pas été capable de vraiment accepter ce que je mettais de côté avec ta venue. Je le savais pas, mais je suis un peu égoïste des fois. Merci pour cette leçon.

Ma poulette coquette, je me suis sentie bousculée par toi. T’étais parfaite. T’étais la petite fille que je voyais dans mes rêves depuis des années. Je l’ai su dès la première seconde où je t’ai prise dans mes bras. Mais moi, j’étais pas tout à fait prête. Je voulais un peu plus de temps pour la femme alors que toi, tu avais besoin de ta mère. C’est fou à quel point le rôle de maman fait ressortir le meilleur comme le pire en nous! Merci d’avoir mis de la lumière sur les parties plus sombres.

Ma belle Alice, je ne suis pas parfaite. J’ai des coins un peu écorchés. J’avais perdu l’envie d’être mère il y a quelques mois. J’espère que tu ne m’en voudras pas. J’ai pensé que c’est en prenant plus de temps pour moi que ça reviendrait. J’ai essayé de retrouver le même rythme qu’avant toi. Ça ne fonctionnait pas. Je me sentais vide. En fait, j’avais rien compris!

Mon envie d’être mère, je l’ai retrouvée pour de vrai dans le creux de tes yeux. Après des semaines et des mois avec plus de temps pour vous trois. Après des milliers d’instants à vous regarder jouer et rire. Après des centaines de « maman », des dizaines de bisous et de câlins par jour. Après les histoires que je vous ai racontées. Après tous ces jeux où vous m’avez un peu malmenée. Après vous avoir tous les trois serrés dans mes bras plus fort. Après avoir eu un peu peur, aussi. Après les disputes, bien sûr. Lentement, j’ai enfin vu clair.

Quand tu es née, une troisième petite fleur a poussé dans mon coeur. Il n’y a que toi et moi pour l’arroser. Et oui, je sais à quel point tu aimes jouer dans l’eau! Tu sais, c’est pareil pour tes frères. Quand je sens que ces trois merveilleuses relations d’amour ne sont pas assez nourries, je me perds. Ma cocotte, c’était toi le chemin. C’était vous. Comme quoi, c’est souvent les mamans qui apprennent de leurs enfants.

Je t’aime tant, ma belle amour! Je vous aime tant, tous les trois!

 

P.S. Oui, c’est vrai que tu es forte comme maman. Et oui, tu es aussi un peu braillarde, comme moi en ce moment!  

Véro

Femme dans la jeune trentaine, je suis aussi une heureuse épouse et mère de deux garçons. Riche d'une décennie en communication et marketing et de mon histoire aussi simple que rocambolesque, je partage avec vous mes humeurs du moment.

2 commentaires

VIVIANE MORIN

about 1 year ago

Ah que ça me touche! J'ai 45 ans, maman depuis 3 ans et 3 mois, j'ai encore du mal à accepter tout ce que je ne peux plus faire comme avant, de décrocher et de laisser aller! Ma belle enfant, ma belle fille, Lou-Anne, m'apprends justement à le faire, moi aussi. Merci pour ce beau texte, si bien écrit, qui résume si bien ma pensée, à moi également.

Reply

Véro

about 1 year ago

Merci à toi Viviane d'avoir pris le temps de commenter! :-) Nous avons toutes nos défis en tant que mère et je pense que le mieux qu'on puisse faire c'est de les accepter et d'apprendre. C'est loin d'être toujours facile. Ça demande parfois beaucoup d'humilité d'admettre qu'on ne sait pas trop quoi faire, comment le faire, quand le faire. Autant que tout cela avait été assez naturel pour moi à mes deux premiers, autant que ce fût plus ardu à la troisième! La vie nous réserve bien des surprises! haha! Merci encore et bravo pour ta franchise! Véro

Reply

Laissez un commentaire

Soyez courtois, merci!
Votre courriel ne sera pas divulgué et les champs requis sont indiqués