Bien sûr, tu m’énerves

mariage

 

Bien sûr, tu t’endors trop souvent sur le divan, devant la visite ou sur les films.

Bien sûr, tu fais trop de bruit quand tu manges et tu oublies trop souvent de t’essuyer la bouche.

Bien sûr, tu attends trop longtemps pour t’acheter de nouveaux vêtements et je prends un malin plaisir à jeter en douce tes bas troués.

Bien sûr, tu ne ne sais pas bien cuisiner et tu tournes les coins ronds pour le ménage.

Bien sûr, tu mets les plats de tes lunchs dans l’évier sans les rincer et tu ne places pas le lave-vaisselle comme je le voudrais.

Bien sûr, tu ne détaches pas les vêtements des enfants quand tu fais une brassée et je déteste ta façon de tout jeter en boule dans les tiroirs.

Bien sûr, tu me rends folle pour des centaines de trucs. Bien sûr, tu m’énerves.

 

Mais il n’y a pas une journée où je me réveille sans te chercher à mes côtés. Pas un seul instant où je te vois avec nos enfants sans être émue ou émerveillée. Pas une soirée collée contre toi où je rêverais d’être ailleurs que dans tes bras. Pas un seul moment où je n’ai pas pensé avoir choisi le meilleur père pour mes enfants. Pas une seconde où j’ai regretté de t’avoir pour mari.

J’aimerais que tu dormes un peu moins et que tu fasses moins de bruit. J’aimerais bien ne pas repasser derrière toi pour le lavage et le ménage. J’aimerais que tu me cuisines de bons repas à l’occasion. J’aimerais, vraiment, que tu comprennes notre lave-vaisselle de la même façon que moi! 😛

Mais tout cela a bien peur d’importance.

La liste des bien sûr est longue. Celle des j’aimerais aussi. Mais la vérité c’est que je t’aime tout entier, avec toutes ces petites choses qui m’énervent aujourd’hui et qui me manqueraient demain, si tu n’y étais plus.

Je m’en suis souvenue, ce soir, quand tu dormais dans mes bras pendant que j’écoutais le film qu’on a choisi. Que si, un jour, tu ne ronflais plus à mes côtés, je serais perdue. Que même quand tu m’énerves, tu es mon roc, mon meilleur allié, l’homme de ma vie. Qu’un seul choix différent aurait pu ne jamais me mener vers toi, vers Xavier, Rémi et Alice et vers la femme épanouie que je suis aujourd’hui. Quelle vie plate ça aurait été! Bien sûr, vous m’énervez un peu, parfois! Bien sûr, je n’imagine pas ma vie sans vous pour autant.

 

Bien sûr, je ne ferai pas la liste de tes qualités, tu serais trop content. 😛

Bien sûr, je t’énerves aussi… 😉 Et j’ai l’intention de le faire encore bien longtemps!

Published by

Véro

Femme dans la jeune trentaine, je suis aussi une heureuse épouse et mère de deux garçons. Riche d'une décennie en communication et marketing et de mon histoire aussi simple que rocambolesque, je partage avec vous mes humeurs du moment.