Je voulais te dire

mariage 4 sept 2010

Je voulais te dire que je ne t’ai pas oublié. Je voulais te dire qu’aujourd’hui encore, si j’avais un choix à faire, c’est toi que je prendrais. Je voulais te dire que je me souviens.

Ce matin, je suis allée faire une ballade en auto avec Rémi qui faisait dodo. Une chanson, un soleil à l’horizon, il ne m’en fallait pas plus. L’image de deux personnes dans la début vingtaine, assis sur le bord de l’eau, qui discutent de rien de spécial, mais de tout à la fois. Je ne voyais que toi cet après-midi-là.

Je me souviens du moment où j’ai pris LA décision qui changerait ma vie. Celle de miser la moitié de ma grosse fortune sur notre rencontre… Vingt dollars. C’est rien. Vingt dollars sur quarante avec deux loyers à payer et pas d’emploi, c’est énorme. J’ai risqué et cette fois-là, j’ai gagné.

La voiture qu’on a acheté ensemble continuait de rouler ce matin, quand je me suis souvenue de notre première date officielle. De la soirée passée à regarder des maisons. De toi, qui m’expliquais tes projets. Au fond, on n’avait juste pas le goût de se quitter, mais c’était trop tôt pour l’avouer. Je me suis souvenue aussi, de la première fois qu’on s’est embrassé… de tes mains qui glissaient un peu trop haut. 😉

Je n’ai pas oublié les soirées collés l’un à l’autre, les moments partagés jusqu’à la dernière seconde… celle où la réalité nous rattrapait. Celle où je travaillais un peu trop, celle où tu partais en trombe pour ne pas rater ton hockey.

Je n’ai pas oublié ta vieille Honda Civic rouge et ma Tercel bleue qu’on a pris plaisir à baptiser. Je n’ai pas oublié notre souper fondue interrompu, trop pressés de se retrouver.

Je me souviens très bien de ces fois où on marchait. On marchait pour parler, on marchait pour se louer un film, on marchait pour s’amuser, on marchait pour s’inspirer, on marchait pour être ensemble. On n’écoutait pas d’émissions dans ce temps-là. Toi, moi, c’est tout ce dont on avait besoin.

Je voulais te dire que je n’ai pas oublié tout ce qu’on était, tout ce qu’on est devenu non plus. Je voulais te dire que chaque fois que le quotidien nous éloigne un peu, je te choisis à nouveau. Je choisis les épaules qui m’ont séduite, je choisis ton sourire complice, tes regards attendris. Je choisis l’athlète que t’es devenu, le père attentionné que tu offres à nos fils. Je choisis toutes les petites attentions auxquelles j’ai droit, je choisis les massages que je ne te rends pas assez souvent. Je choisis ton besoin de prendre l’air, tes objectifs un peu intenses. Je choisis de boire plus de café juste pour t’accompagner.

Parce que aimer, ça n’a rien d’un conte de fée. Ce n’est pas magique, ce n’est pas toujours facile. Ce n’est pas moins beau pour autant. Si ça se trouve, c’est encore plus romantique d’avoir à se souvenir. C’est bien plus beau de se choisir plusieurs fois. Je voulais te dire qu’encore aujourd’hui, j’ai décidé de t’aimer, de toutes mes forces, de tout mon être, de tout mon cœur.

 

Crédit photo: Michel Bouthillier photographe

Published by

Véro

Femme dans la jeune trentaine, je suis aussi une heureuse épouse et mère de deux garçons. Riche d'une décennie en communication et marketing et de mon histoire aussi simple que rocambolesque, je partage avec vous mes humeurs du moment.

2 thoughts on “Je voulais te dire”

  1. Tout simplement WOW! J’ai lu ce texte avec beaucoup d’émotions, car je sais à quel point vous vous aimez et que rien ne vous séparera! C’est beau de voir comme le temps laisse de si beaux souvenirs!

    1. Aww merci pouliche! 😉 Ton commentaire me touche beaucoup tu sais. Pas mal certaine que ton couple aussi traversera les années en beauté!

Comments are closed.